Le Scottish Terrier est un chien à poil dur. Pour qu’il le devienne, il faut l’épiler. Alors pas de panique, on ne parle pas d’épilation au sens « humain » du terme mais c’est l’action de retirer le poil mort et duveteux avec un Trimmer (sorte de peigne à 20 lames ). Une fois que le pelage est dur, ne lavez pas votre chien trop souvent. Une fois par trimestre suffit sinon le poil va se « ramollir » et il perdra son « pouvoir » autonettoyant. En effet, si votre compagnon se roule dans de la boue, il suffit d’attendre qu’il sèche et de bien le brosser. Il sera comme neuf !

La fréquence du toilettage est d’environ tous les 2 mois et demi. Renseignez-vous si votre toiletteur connaît la technique d’épilation. Vous pouvez espacer les rendez-vous en passant le fameux Trimmer vous-même. Le pelage sera démêlé et vierge de poils cotonneux. Le professionnel n’aura plus qu’à passer la tondeuse sur les oreilles, la tête et l’encolure. Et aussi tailler la queue en « carotte ». La robe, les sourcils et les moustaches doivent rester longs.

Pour le lavage, utilisez un shampoing doux, peu importe si c’est pour poil dur, poil noir ou spécial chiot… Du moment que le pH est neutre, c’est parfait. Le plus important est de bien rincer votre toutou.

Votre toiletteur devrait vérifier la longueur des griffes, la propreté des oreilles et penser à vider les glandes anales.
Les Conseils d’Émilie, votre éleveuse