Le Scottish Terrier : Historique et standard

Autres noms : Scottie, Terrier écossais et Aberdeen Terrier

Classification : Terriers de petite taille

Pays d’origine : Écosse

Le Scottish terrier a été sélectionné pour chasser loutres, blaireaux, renards et autres nuisibles dans les Highlands d’Écosse. Les chasseurs de blaireaux recherchaient un chien assez petit pour entrer dans un terrier, mais suffisamment puissant pour affronter un tel animal. Il fallait aussi que leur chien soit extrêmement endurant pour supporter toute une journée de travail sur un relief très escarpé.

Né dans les Highlands, au nord de l’Écosse, ses origines sont lointaines. Le premier Scottish Terrier a été inscrit au Kennel Club anglais en 1880. En 1882 un club joint a été créé pour l’Angleterre et l’Écosse. Il apparaît sous sa forme actuelle grâce au travail d’éleveurs écossais d’Aberdeen, au début du XIXème siècle, d’où son premier nom Aberdeen Terrier. Un standard est publié en 1889. En France, le club des Amateurs de Terriers d’Écosse créé en 1937, regroupe les cinq terriers écossais : Cairn, Dandie Dinmont, Skye, Scottish et West Highland White Terrier.

La silhouette du scottish terrier est aisément reconnaissable. Elle se dessine en trois coups de crayon. On l’aime ou on la déteste, mais elle ne laisse jamais indifférent. La tête du scottish étonne par sa longueur. Avec son corps trapu soutenu par des pattes très courtes, le scottish terrier ressemble à un petit banc. Ses sourcils et sa barbe lui confèrent un air sévère. Sa grande jupe et sa longue tête le font ressembler à un aspirateur. On l’aura compris, le scottish n’a pas un physique ordinaire. Ceux qui l’aiment le trouvent chic, ceux qui ne le connaissent pas rigolo et ceux qui le détestent gros avec une tête disproportionnée. La robe noire le rend plus chic encore, la froment permet de mieux mettre en valeur son œil expressif, celle bringée en fait un « gentleman farmer ».

Scottish Terrier, historique et standard de la race
Une photo de Scottish datant du 20° Siècle

Le scottish terrier est un chien trapu aux membres courts et d’une taille qui convient au travail sous terre. De son allure vive se dégage une impression de grande puissance et d’intense activité, malgré un petit volume.


Fidèle et attaché à son maître, le scottish affiche une grande dignité.D’une intelligence très vive, le terrier écossais ne manque pas de répondant. Son regard franc laisse augurer d’une grande capacité d’attention. Le scottish comprend tout très vite et il vous appartiendra de lui donner envie de vous obéir. Hardi, il n’est jamais agressif. Incorruptible, très méfiant envers les étrangers, il est très bon gardien. Il aboie rarement. Point très positif, le scottish apprend la propreté beaucoup plus rapidement que la plupart de ses congénères d’autres races.

Son corps est recouvert d’un poil double : le sous poil est court, dense et doux, alors que le poil de couverture est rêche, dense et dur. Ce dispositif constitue une protection efficace face aux intempéries. Trois couleurs sont reconnues : noir, froment (de ivoire à caramel) ou bringé (noir avec quelques poils froments piqués dans la robe).

Le standard de la race mentionne une hauteur au garrot de 25.4 à 28 cm, et un poids de 8.5 à 10.5 kilos.